Cécile Straggiotti

Le 20 décembre 2006, quelques membres de l’AEPS se sont réunis pour remercier l’une de nos collègues et amies, démissionnaire après de longues années passées au sein de notre académie.

Elle est assise, bien droite, à son bureau
Une feuille de papier blanc, des centaines de mots
Dehors, c’est l’automne, un de plus à ses années
Qui couvre l’été de feuilles de bronze et de mousses éparpillées…
Elle est assise, bien droite, devant sa fenêtre,
Elle se concentre, elle rêve peut‐être…
L’encrier semble conserver comme une vague oubliée
De tendresse, un mot, une phrase, un sonnet…
La plume qu’elle y trempe, recueille délicatement
Là l’amour, là un ordre et là encore un serment.
La plage blanche s’habille de pleins et de déliés,
Les lignes s’étirent, comme la pâte sous la main du boulanger.
L’encre se met à crisser, jouant à cache‐cache avec l’espace blanc,
La ponctuation monte à la page pour exprimer son mécontentement :
“Pourquoi, dit le point d’interrogation, me limitez‐vous à un simple symbole,
Affublé d’un point ridicule pour unique piédestal ?”
“Et nous ? fustigent les points de suspension, nous qui ouvrons
Toutes grandes les portes des rêves et de l’imagination,
Sommes‐nous condamnés à terminer des centaines de phrases,
Pour forcer le lecteur à savourer du sentiment toute son emphase ?”
Chacun y va de son commentaire acidulé :
Le retour de ligne, la petite rature, et même les guillemets
Les mots se lient, se chevauchent, envahissent toute la page
L’écriture bien alignée en haut à droite„ se relâche en bas à gauche…
C’est le bal, la grande kermesse de l’inspiration, la valse à mille mots!
L’orthographe s’envole, les synonymes s’échappent du grand chapeau!
Dehors, l’orage éclate, le ciel est noir, la pluie crépite
Elle est toujours assise, devant sa feuille, bien droite…
Et voilà qu’avec le premier éclair,
Sa plume reste suspendue entre ciel et terre.
Le temps s’arrête. Plus un souffle, juste un étrange silence
Et là, comme une caresse, elle dépose, bien appliquée, sa petite signature…

Béatrice Claret, écrivain public, Monthey

Cecile_groupe

Derrière
Marlyse Rytz, Michèle Thonney Viani, Michel Niquille, Francine Gex‐Loth, Béatrice Claret
Devant
Janick Budry, Cécile Straggiotti

Académie des écrivains publics de Suisse